Quotidien mémétique

 

Ce corpus part d’un désir d’appropriation de la sculpture et de l’abstraction dans ma pratique. De nombreux éléments abstraits entourant les figures sont en fait peints d’après de petites sculptures textiles. Réalisées au tout début du confinement iconique du printemps 2020, elles consistent en un amalgame de matières usagées, seuls matériaux à ma disposition. De fil en aiguille (littéralement), ces éléments de recherche devinrent les fruits de natures mortes quelque peu désespérées, me mettant en scène avec d’autres objets plus identifiables et des textiles choisis pour leurs qualités plastiques et leur potentiel nostalgique. La récurrence de certains items à travers les pièces de la série, les clins d’oeil à la crise sanitaire mondiale teintés d’humour noir et l’inclusion de mes propres référents culturels confèrent à la série certaines qualités mémétiques que les titres dévoilent au regardeur à demi-mot.